Ma terre (suite)

Je vous avais présenté ma terre au potager début mars.

IMG_6240
J’attaque la 4ème parcelle à désherber 😀

Depuis, je me posais des questions… Comment se fait-il que cette terre soit si noire ? Et pourquoi elle a un PH de 7 alors que dans la région j’aurai plutôt pensé que la terre est acide ? Et si la terre n’étais pas la même partout dans tout le jardin ? N’y aurait-il pas eu un apport de terre végétale en lieu et place de mon potager ? Ce serait une belle aubaine me direz vous… Je n’ai pas fait exprès de choisir ce lieu pour sa terre 🙂

Mon jardin faisait partie de la même propriété que la maison voisine en rénovation. Les propriétaires ont vendu une partie de leur terrain. Peut-être que cette partie du terrain a été modifiée à cet endroit, où peut-être que c’était l’ancien potager de cette vieille maison ? Je retrouve dans le sol des morceaux de terre cuite cassés par endroits.

IMG_6244
Derrière la ganivelle, l’ancienne maison à qui appartenait mon terrain.

Alors voilà, j’ai ressorti des bocaux, j’ai pris de la terre à 3 endroits différents du jardin :
– le potager (oui, je l’ai testé une seconde fois, rien ne vaut une vérification),
– le fond du jardin en lisière de forêt (qui à mon avis est censée être plus riche grâce à l’humus apporté par les feuilles mortes),
– le jardin autour de la piscine (qui à mon sens est la terre présente en grande partie sur le jardin hormis la lisière et le potager justement).

IMG_6206

Déjà à l’oeil nu je constate que la terre en lisière de forêt est riche et grumeleuse avec un peu de sable, celle du potager est plus fine et bien noire et celle du reste du jardin est clairement sableuse.

Une fois l’eau ajoutée, le pot secoué, et le tout laissé reposé, on peut voir le sable se poser au fond des pots.

IMG_6208

En lisière de forêt, il y a un fond de sable et des déchets qui flottent. Au potager, il y a très peu de sable au fond du pot et la terre est bien dissoute dans l’eau. Quand au reste du jardin, la couche de sable est plus épaisse que celle de terre.

J’ai donc déjà une belle indication sur la consistance de la terre aux différents endroits du jardin.

Concernant le potager, je ne dois tout de même pas oublier que cette terre n’est là qu’en surface. Selon les endroits, la terre sableuse est à nouveau présente entre 20 et 50 centimètres.

Ensuite, j’ai trempé mes petites bandelettes pour tester leur PH.

Ici, encore une belle surprise (pour moi !), si le PH du potager est toujours bien de 7, celui de la lisière de forêt et celui du reste du jardin sont de 6.

Comme dans mon ancien jardin ! Donc là je suis en terrain connu et moi qui affectionne tout un tas de plantes de terre de bruyère, je vais pouvoir me faire plaisir 🙂

IMG_6211

Mais cette recherche est très interessante aussi parce qu’avec le confinement, je suis dans la galère pour faire mes semis : je n’ai plus de terreau ! 😕

Alors, dans ma petite tête, je me suis dis que c’était bien joli d’enlever la couche herbeuse au potager, mais que je devrai peut-être la traiter comme de l’or noir et non pas comme un déchet…

J’ai donc commencé à en mettre dans mes composteurs. Mélangée à mes déchets de cuisine, cela pourra me servir dans quelques mois… Et toutes les mottes de terres qui tombent pendant ce travail sont emmagasinées dans mes bassines en zinc.

IMG_6223

Une fois émiettées finement et débarrassées des brindilles, je remplis mes godets pour mes futurs semis ! 😜

La terre en lisière de forêt pourrait tout aussi bien me servir je pense, mais comme elle est plus grossière, j’aurai plus de difficultés à l’affiner.

IMG_6225

Ce confinement a du bon : il m’oblige à revenir à l’essentiel, trouver des solutions beaucoup plus économiques et respectueuses de la planète 👍

Belle journée à toutes et à tous 🙂

26 commentaires sur “Ma terre (suite)

  1. J’avais lu quelque part que quand on faisait les bordures des massifs, il ne fallait jamais mettre ces morceaux de terre dans le compost (sans explications supplémentaires) mais comme toi, je n’aime pas gâcher, alors je mets tout sur le tas de compost (en étalant bien les mottes, pour que ça ne s’agglomère pas) et j’ai du beau compost quelques mois plus tard! Rien ne se perd, et c’est vrai qu’en ce moment, il faut faire encore plus attention à tout!
    Des bisous Estelle, j’espère que tout le monde va bien chez toi, Véro.

    J'aime

    1. Ah bon ? Bon, par réflexe, j’ai étalé les mottes et j’ai arrosé aussi, parce que c’était déjà sec là dedans. Ici c’est compliqué, tant que mes composteurs ne seront pas à l’ombre, je vais avoir du mal à obtenir un bon compost je pense. Et je passe du 0° le matin à 20° l’après-midi. C’est un truc de fou !
      Je me demande si je ne devrai pas hacher menu (je ne sais pas comment…) mes déchets et les mettre sur le sol direct, en le cachant sous la paille. J’en suis juste à me poser des questions, mais je me demande si je ne vais pas passer à l’acte. Mais pas avant d’avoir fini d’encercler le potager de barrières parce que Luna va encore aller bouffer tout ce qu’elle trouve 😩
      Pour ces mottes, ça reste de la terre, c’est quand même dommage que cela parte dans les 4 coins du jardin et que ce ne soit pas réutilisé pour nourrir massifs et potager.
      Tout va bien pour nous, j’espère que chez toi aussi. Bisous Véro

      J'aime

      1. Ben oui c’est ce que je me dis aussi pour les mottes! Et je n’ai eu un soucis qu’une fois, c’est quand je les avais mises en tas sur le compost, elles avaient formé une grosse masse compacte. Mais en les étalant, plus de problème!
        Pour hacher tes déchets…les passer sous la tondeuse? Bon après, tu auras peut être du gloubiboulga sur les lames de la tondeuse 🙂

        J'aime

      2. J’avais lu dans un livre de Guylaine Goulfier qu’elle utilisait un vieux hachoir. Je vais voir si mes parents ont gardé celui de mon grand-père charcutier… ça pourrait bien marcher à condition que je trouve un endroit où le faire sans en fiche partout 😉 La tondeuse c’est l’instrument de torture de mon homme. Si je lui demande de hacher nos déchets, je crois qu’il va encore me regarder comme une hurluberlue 😀
        Bisous Véro

        J'aime

  2. Ph 7…
    Les hortensias vont se plaire à mi ombre chez toi.

    C est vrai qu elle est bien noire ta terre… Concernant le recyclage , mélangé , avec le compost tu auras une belle terre riche.
    Ici, je suis en train de vider le compositeur, 1 m3, les plantes vont se régaler !
    Bonne soirée

    J'aime

    1. J’ai ramené quelques pieds d’hortensias. Je vais pouvoir les planter dans le jardin en bordure de forêt 🙂
      J’ai planté aussi une ribambelle d’Annabelle devant la maison. Ils ont le soleil le matin. Je les ai choisi parce qu’ils sont censé supporter la sécheresse. Mais j’ai interêt à nourrir tout ce petit monde et cette terre noire enrichie de compost devrait m’y aider.
      Par contre mes composteurs sont en plein soleil pour le moment alors je doute d’avoir un bon compost cette année :/
      Belle journée Jacqueline

      J'aime

  3. Tu as de la suite dans les idées 😉 C’est enthousiasmant! Tu me donnes envie de tester la mienne, je ne l’ai jamais fait! Je la juge acide, au vu des hortensias bleus mais ils ne le sont pas partout!
    Bonne idée de récupérer cette terre des mottes, j’adore le système D, je l’utilise souvent aussi 😉 Je verrais bien un grand rhodo sauvage à la lisière de ton bois, j’aurais l’impression d’être dans celui de mon enfance 🙂 C’était beau, ces fleurs mauves! Tu dois cogiter maintenant à tes futures plantations avec ces nouvelles données! Bon week-end Estelle!

    J'aime

    1. Ben chez toi, je crois qu’il n’y a pas trop de doute 😉 Mais d’un endroit à un autre ça peut changer 😉
      Arghh !! J’ai des envies de rhodo avec tout ça et à force qu’on en parle 😀
      Bisous Nath, aujourd’hui jour de repos à la maison pour toi 🙂 J’espère que tout le monde va bien chez toi.

      J'aime

  4. Bonjour Estelle !

    Je sors de mon hibernation au détour de ce confinement qui nous oblige, comme tu le dis, à faire un peu différemment de nos habitudes. Je suis très heureux de te lire, j’ai rattrapé mon retard ce matin. Sais-tu ce que j’aime le plus dans cet article passionnant ? Le titre ! Ma terre. C’est beau, « ma terre ».

    Quand je pense à ma terre, fût-elle lourde, argileuse et parfois pénible, je suis très heureux, simplement. Je n’en suis au fond qu’un habitant très temporaire, mais pendant ce petit moment qui me voit l’habiter, je peux la prendre dans les mains, l’émietter, et me dire qu’elle est mienne.

    Ta terre, ta nouvelle maison, ton nouveau « chez vous », ont l’air de te rendre très heureuse. Et cela se lit et se perçoit par-delà malgré le confinement.

    Tu as de la chance pour la terre améliorée de ton potager, mais pas seulement : ton sens de l’observation et ta rigoureuse technique t’ont permis de la saisir.

    Bises,
    Geontran

    J'aime

    1. Hello Geontran ! Alors comment vas-tu ? Toute la petite tribu se porte bien malgré ce vilain virus ? Je pense à ta fille surtout…
      J’ai hésité avec ce titre pompeux « ma terre ». Parce qu’au fond ce n’est pas vrai. Lulu est propriétaire autant que moi et puis on ne fait qu’emprunter cette terre à nos enfants… Mais j’avais envie d’en parler comme d’un outil, comme j’aurai pu dire « ma bêche » ou « mon râteau » 😉
      En tant qu’ancienne agoraphobe (oui oui, je suis guérie 🙂 ), le confinement n’est pas du tout un problème pour moi, je suis dans mon élément même 😀 Mais c’est vrai que notre nouvelle vie nous rend tous les 4 très heureux. Nous aimons vivre ici et nous nous sentons privilégiés d’avoir choisi cette nouvelle voie.
      Bises et à bientôt 🙂

      J'aime

  5. Oui le confinement nous oblige à réfléchir autrement, y’a au moins ça de positif…
    En tout cas c’est chouette que tu es une bonne terre au potager, ça aide quand même pas mal!
    Bonne soirée

    J'aime

    1. oui, ça va m’aider… Mais reste la brulure du soleil à atténuer et pour cette année ça va être dure 😉
      Belle journée Cindy (ici quelques flocons)

      J'aime

  6. coucou Estelle
    un article enrichissant je trouve
    tu vas maintenant savoir quel genre de plante ira à un endroit plutôt qu’à un autre
    gros bisous

    J'aime

    1. Oui, maintenant je sais où planter quoi. Mais cette terre sableuse va m’obliger à des arrosages, alors j’ai interêt à être vigilante la première année de plantation de chacun des végétaux.
      Prends soin de toi aussi Anne-Sophie

      J'aime

  7. Oui en ces temps de confinement il faut trouver des solutions et on en trouve.
    Tu as un beau terrain de jeu et tu vas en faire un magnifique jardin 🐞
    Prends soin de toi et de ta famille 😘
    Christelle

    J'aime

    1. C’est vrai qu’on trouve ds solutions… Maintenant pas pour tout mais on revient à plus d’essentiel.
      Bises Christelle

      J'aime

  8. moi ausssi je te dis bravo pour ton enthousiasme, tes recherches, tes interrogations, mais surtout pour tes résultats et tes conclusions..et bien sur pour tes déductions !
    whaou, j’adore ta collection de petits pots remplis de bonne heure de semis!
    bon WE Estelle, garde toi du vilain virus,
    je file semer mes courges &associées!
    gros bisous

    J'aime

    1. Je vais commencer mes semis de légumes d’été moi aussi mais je voudrai le faire dans la serre directement, alors je vais attendre que cette petite vague de froid passe son chemin… CE matin, nous avons eu quelques flocons qui fondaient avant d’atteindre le sol bien sûre, mais il fait froid 😉
      Gros bisous Cath

      J'aime

  9. C est vrai que ce confinement, nous force à nous débrouiller avec ce que l’on a et à nous faire réaliser que l’on a beaucoup!
    Je profite de ce temps pour créer des plate-bandes, et les mottes d’herbe laissent échapper, en effet, une terre très bien tamisée que je vais mettre à profit comme toi.
    Bon jardin à tous ceux qui ont la joie d’en avoir un

    J'aime

    1. Argilo calcaire, alors elle ne doit pas être acide 😉
      Mais il y a plusieurs degré d’acidité, donc c’est interessant de voir où tu te situes.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s