Pourquoi simplifier sa vie ?

Un exemple, mon histoire

Si j’ai toujours su d’instinct que notre environnement était lié à notre mental et à notre bien-être, je me suis longtemps fourvoyée sur son contenu.

Comme beaucoup d’entre nous, je cherchais à remplir ma vie en achetant tout un tas de choses pour m’habiller, pour décorer ma maison, pour amuser mes enfants, pour épater mes invités… Jusqu’au jour où, à l’aube de mes 40 ans, je suis tombée malade. Je ne vais pas revenir sur mon histoire en détail, mais toujours est-il qu’un matin, je n’ai pas pu sortir de chez moi pour emmener les enfants à l’école et aller au travail.

J’ai passé trois mois enfermée dans notre maison. En plus de la peur panique de mettre le nez dehors, je n’avais plus envie de rien, tout me paraissait sans importance et surtout j’étouffais.

Comme j’avais déjà eu recours à la psychothérapie par le passé, je ne voyais pas l’intérêt de recommencer (attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas en faire. Moi j’y avais eu recours plusieurs fois, cela m’avais permis d’avancer, mais arrivée à ce stade, j’avais besoin d’autre chose). Je connaissais très bien mon histoire et je n’avais pas envie de remuer tout ça à nouveau.

La lecture pour s’inspirer

Non, j’avais l’intuition que c’était ailleurs que je trouverai une porte de sortie. Alors, je fis ce que j’ai toujours fait lorsque je veux apprendre, j’épluchais des tonnes de livres 😉

La lecture pour s'inspirer
Malgré ma soif ininterrompue de connaissances, ma bibliothèque est régulièrement triée 📚

Mes lectures allèrent de la spiritualité, à la psychologie, en passant par le développement personnel… Je lu des gens comme Tich Nath Hanh, Matthieu Ricard, Eckhart Tolle, Christophe André… Je lu aussi des ouvrages sur les mères épuisées ou l’éducation positive pour les enfants… Je compris que je n’étais pas seule, que d’autres ressentaient la même chose que moi.

Et pendant que ma culpabilité s’atténuait un peu, je mis en place des pratiques comme la méditation et le yoga. C’est un autre sujet, mais aujourd’hui cela fait partie de ma routine bien-être 🙂

Prendre du temps pour soi
Séance de méditation à la nuit tombée pour Noah 🌙

Puis, peu à peu, je découvris les ouvrages de Pierre Rabhi « Vers la sobriété heureuse », Dominique Loreau « L’art de la simplicité » et Béa Johnson « Zéro déchet ». Et ça fit tilt ! Tous prônaient le même message : avoir moins pour vivre mieux.

Se libérer du superflu

Au fil de ces lectures, je me mis en action et quittais de plus en plus souvent mes bouquins pour décortiquer tout ce que contenait notre maison. C’était comme si je revivais. Je passais d’une pièce à une autre en regardant toutes mes possessions et en me demandant « En ai-je besoin ? », « Est-ce que je l’aime ce truc ? », « N’y a t’il pas moyen de simplifier ici ? »… Et plus j’éliminais, plus j’apprenais à connaitre mes besoins et ceux de ma petite famille. Et mieux je respirais !

C’est ainsi que je découvris ce que je ne voulais plus dans ma vie. Et c’est aussi ainsi que je pu aller vers ce que je voulais réellement faire et devenir ✨

Jardin naturel
L’un de mes rêves était de créer un jardin 🙂

Prendre le temps de trier

Par contre, tout ne s’est pas fait du jour au lendemain. Il m’a fallu du temps pour épurer et simplifier toujours un peu plus. J’ai réfléchis à nos besoins, j’ai réduit notre consommation. Et plus le temps passait, plus je me sentais apaisée.

Aujourd’hui c’est devenu comme une seconde nature, je ne pourrai plus vivre autrement. Si, avec encore moins ! 😛

(Photos prises pendant nos travaux… Les objets qui resteront dans la pièce à vivre sont dispatchées dans les autres pièces 😉 )

Les bienfaits de la simplicité

Encore une fois, si je vous ai parlé de mon expérience, c’est pour vous démontrer que nos difficultés sont l’occasion de changer. Et je suis convaincue qu’épurer et simplifier permet de prendre un nouveau départ.

Il y a tant de bienfaits :
– on économise puisqu’on apprend à mieux consommer,
– on gagne en confort puisqu’on choisi des objets de meilleure qualité,
– on gagne du temps pour soi puisque nos pièces sont aérées et plus faciles à entretenir,
– on vit dans un milieu plus sain puisqu’on élimine au maximum les matières synthétiques et les produits chimiques,
– on ne passe plus une plombe à chercher nos affaires ou se demander ce qu’on va mettre le matin,
– on est mieux organisé, puisqu’on a l’esprit plus clair,
– on prend plus facilement des décisions parce qu’on sait ce qu’on ne veut plus,
– on fait le tri dans notre passé, ce qui nous aide à aller vers l’avenir,
– et surtout, on apprend à se connaitre, on prend confiance en soi, on se sent plus vertueux, plus riche et plus autonome.

Mais ce n’est pas tout ! Avec le temps, on a envie de s’attaquer à d’autres domaines comme le travail, nos relations, nos trop nombreuses activités, notre alimentation aussi…

Les enfants et la simplicité

Même avec les enfants, c’est très interessant de leur apprendre à trier et ranger. Cela leur permet de savoir faire des choix, prendre des décisions, se connaître.

Ils feront peut-être des erreurs de jugement et encore je n’ai jamais vu les miens avoir des regrets. Parfois lorsqu’ils vont un peu vite, je leur demande s’ils sont sure et je leur suggère d’attendre un peu ou de mettre dans leur boite à souvenirs…

Ce type d’enseignement leur apprend la valeur des choses. Lorsqu’ils auront à nouveau un besoin, ils se demanderont s’ils en auront vraiment l’utilité plutôt que de l’acheter puis de s’en délester.

Simplicité au jardin

Trouver son essentiel

Voilà un aperçu de ce que c’est que de vivre dans la simplicité. Cela ne veut pas dire qu’il faille vivre avec rien dans un lieu aseptisé. Nous avons tous des besoins et des degrés d’exigence différents, le tout c’est de les identifier 🙂

J’aime bien ce qu’il est écrit en quatrième de couverture du livre « Minialisme » de Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus :

Le minimalisme, c’est avant tout choisir ce qui compte vraiment pour soi et le vivre à fond. Tout le reste n’est qu’une perte de temps, d’argent et d’énergie.

Pour ma part, épurer et simplifier c’est comme le yoga, c’est créer de l’espace en soi et cela fait un bien fou 😀

Si vous avez envie de vous y mettre, que vous ne savez pas par quel bout commencer ou peut-être que vous souhaitez juste quelques conseils, je peux vous aider (voir mes prestations). Ensemble nous pourrons définir quels sont vos besoins, quelles sont les règles et les bonnes habitudes que vous pourriez mettre en place pour petit à petit changer votre environnement.

Pour me contacter 👈🏼

A bientôt 😉

12 commentaires sur “Pourquoi simplifier sa vie ?

  1. Bonsoir Estelle!
    Je rejoins ce que dit Olivia et pourtant je ne vais pas te faire le même « compliment » sur ton parcours de vie; car ce que je ressens, c’ est ta certitude, pas celle d’ être devenue ce que tu es…devenue et que tu as du gagner au fil des années, NON NON! c’ est ta certitude qui continue de te guider, celle qui « marche’ à tes côtés sans doute depuis toujours mais qui s’ est assumée, un jour…sans crier gare ou au contraire, qui s’ est mise à hurler au plus profond de toi!
    Big bises Estelle, à très vite!
    Carole.

    Aimé par 1 personne

  2. Je vais souvent du tri, en général si j’ai une nouveauté en déco par exemple, j’enlève autre chose.
    J’ai encore tellement de bazarre… Vu que je vie seule mais que j’ai 2 chambres, j’ai tendance à accumuler en me disant « ça peut servir » mais en fait non ça sert jamais lol.
    L’année dernière j’avais fait pas mal de tri dans les vêtements. J’ai aussi vendu beaucoup de livres.
    Mais je sais que ma cuisine aurait aussi besoin de vide, j’ai des tas de choses que je n’utilise pas du tout, genre la friteuse ou l’appareil à pizza/quiche offert par mon père…
    Bonne journée

    J'aime

    1. Oui je sais que tu es vigilante là-dessus toi. Et pourtant, comme tu le dis, on se laisse souvent débordé. Les cadeaux c’est le piège. Moi aujourd’hui, j’ai passé le mot autour de moi. J’ai expliqué que je préférais ne rien avoir plutôt que des choses dont je n’ai pas besoin. Mes proches savent que je fais une liste pour les occasions et qu’ils doivent choisir dedans. Ce n’est pas un caprice, c’est vraiment parce que je ne souhaite pas avoir à me délester de quelque chose dont je n’ai pas besoin. J’ai passé le cap, je n’ai plus de culpabilité lorsque je le fais, parce que je sais que c’est le garant de mon bien-être.
      Bonne semaine Cindy, bises

      J'aime

      1. Oui c’est ça, à un moment faut oser le dire aux personnes de son entourage, avec mes sœurs on se fait une liste justement. On hésite pas à s’envoyer une photo du cadeau, perso si j’aime pas bin j’aime pas, je ne me force pas, c’est fini ça. Quand on a vidé la maison de ma maman c’était terrible car elle avait vraiment accumulé beaucoup de choses qui ne lui servait pas du tout. 120m2+le garage, il y’avait 5 chambres et elle avait rempli tous les placards de toutes les chambres… Et le grenier et la cabane… Enfin ça m’a fait peur et depuis je vide encore plus, j’ai moins de sentiments, je préfère donner à quelqu’un. Pourtant c’est vrai que quand c’est dans des placards ça ne se voit pas, mais j’ai une impression d’étouffer juste de savoir que tout est plein. Oui je suis un peu bizarre lol.
        Et j’ai en plus un autre soucis, l’humidité… J’aère beaucoup mais j’ai déjà eu du moisi dans les placards. Donc les vêtements et objets doivent avoir un distance entre eux. Depuis que j’espace bien et que j’ai mis un déshumidificateur par placard plus de moisi. Parce que ça c’était vraiment une cata!
        Genre même mon café avait moisi dans son pot en verre…
        Bonne soirée

        Aimé par 1 personne

        1. Non tu n’es pas bizarre, je pense que c’est normal d’étouffer avec toutes ces choses. C’est trop, on n’en a pas besoin. Et même si on ne l’utilise pas, qu’on ne le voit pas, on l’a là dans un coin de notre tête.
          Pour l’humidité, ça c’est pas cool. J’ai connu dans notre maison de location avant de venir ici, et cela abime énormément les choses. Sans compter que pour les voies respiratoires, ce n’est pas top non plus. Tu fais bien d’être vigilante.
          Belle journée Cindy, bises

          J'aime

  3. Hello Estelle, Ton article est extrêmement bien écrit et résonne tellement chez moi. Quel parcours ! BRAVO pour ce chemin parcouru sur la sobriété heureuse. Je suis en plein dedans aussi Je t’embrasse Olivia

    Envoyé de mon iPhone

    >

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s