Le potager d’Olivier

Depuis 15 jours je ne peux plus aller au jardin d’une part parce qu’il a plu cette semaine mais aussi parce que je cherche une motobineuse pour m’aider à enlever la couche herbeuse sur mes parcelles de culture. Si la terre est sableuse, l’herbe est hyper tenace avec de grosses racines. C’est beaucoup trop physique d’y aller à la bêche… 😅

Alors j’attends que la solution s’offre à moi. J’ai regardé chez les loueurs, bon sang que c’est chère. J’ai mis une annonce sur Allovoisins.com mais rien de proche de chez moi ne m’est proposé…

Si au début je restais patiente, car c’était l’occasion de me reposer, maintenant je commence à être frustrée ! Va pas falloir que ça traine trop cette histoire parce que je voudrais commencer les semis et les plantations moi…🤔

IMG_5778

En attendant et ça tombe à pic, Terre Vivante m’a proposé un nouveau livre : le potager d’Olivier.

617XNM4nq1L

J’adore ce livre ou plutôt son auteur. Je me régale de chaque chapitre et chose rare je vous en parle avant de l’avoir fini. Non pas parce que j’ai du mal à aller au bout mais parce que je me freine pour apprécier correctement chaque partie 😛

Ce que j’adore chez lui c’est qu’il est hyper positif. J’aime sa philosophie : donner des conseils mais ne pas imposer de règle. Chaque jardinier, chaque potager, chaque sols sont différents. A nous de trouver notre équilibre avec notre potager.

J’aime aussi cette idée que si nous avons une bonne énergie positive, nous aurons des résultats 😀

Et puis je me suis beaucoup reconnue en lui lorsqu’il raconte qu’il avait souvent envie de faire demi tour lorsqu’il se rendait à son travail. Je sais ce que c’est que de ne plus être convaincue par son emploi, de ne plus croire à cette société de consommation. J’aime ses choix de vie et cela me motive pour continuer sur cette nouvelle voie et en faire autant de mon côté 🙂

Alors voilà, si vous avez envie de vous lancer dans un potager ou de vous ouvrir à de nouvelles perspectives, je vous le recommande vivement. Moi je vais aller voir ce qu’il propose sur sa chaine Youtube quand j’aurai terminé de le lire 😌👍

Belle journée à toutes et à tous⛅️

31 commentaires sur “Le potager d’Olivier

    1. Et moi je ne regarde pas Youtube. J’ai du mal à passer trop de temps sur internet.
      Le livre est très bien fait en tous cas. J’espère qu’il y aura une suite 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Ping: Ma terre
  2. Bonjour.
    Pour la surface (d’après la photo mise..), c’est déjà pas mal, et du travail. Je veux dire, pour, tout d’abord, décaper la surface en herbe, puis, travailler la terre, soit, par un binage, à faible profondeur (20-25 cm..)et à l’aide d’une moto-bineuse électrique (comme celle de chez Ryobi..sans pub..), ou encore avec une disposition en lasagne et couches successives.
    Le résultat, pour être probant, peut durer trois ans (sans baisser les bras pour autant..), avant d’être « révélateur »..
    Il y a le livre..Mon petit jardin en permaculture, durable, esthétique et productif !, de Joseph Chauffrey, et aux éditions « Terre vivante », qui est pas mal..
    Je n’ai qu’un petit jardin potager de..1,5 ares, et situé derrière notre maison, et ce depuis 35 ans, et bien exposé. J’ai toujours procédé à des rotations successives, et avec de bons résultats.
    Nous avons plusieurs pieds de groseilliers autour, dont un avec ces toutes petites baies rouges, et qui, de plus, nous donne, chaque année..35 verrines de confiture..
    Nous avons, également, trois grands pieds de rhubarbe, et qui donnent bien, chaque année. Là aussi, tartes et tartes meringuées, parfois confitures..
    Nous avons également quelques arbres fruitiers, cerisiers, mirabellier, pruniers et quetschiers. Le seul mirabellier, nous a donné, également, chaque année, plus de 35 verrines de confiture, sans oublier les tartes et conserves.
    Je me permets..
    je vous mets deux liens, ci-dessous..
    Celui d’un ami au Japon et qui fait son jardin potager en permaculture et celui d’une personne en Alsace.
    Celui au Japon..
    https://inaca.me/
    A la campagne au Japon..
    Celui d’Alsace..
    http://monpotagerfacile.canalblog.com/
    Mon potager facile en Alsace..
    Bonne fin d’après-midi comme de journée, un bon dimanche, respectueusement..Denis.

    J'aime

    1. Vous avez un beau potager et une belle expérience 🙂
      De mon côté, si je débute, je suis contente des résultats obtenus dans mon précédent jardin. Il me faudra du temps, de la persévérances mais j’ai espoir en de bons résultats 🙂
      Belle journée

      J'aime

      1. Bonjour.
        Merci pour votre réponse.
        Je reste cependant petit et humble, pas..prétentieux..
        Il est certain que je préfère avoir un « vrai » jardin potager plutôt qu’une piscine.
        Il est vrai que le travail de la terre n’est pas de tout repos, mais, comme dit: » on a rien..sans rien.. » .
        J’ose espérer que les deux liens mis vous auront permis d’avoir une autre approche, et avec des gens de terrains, de plus..passionnés, et qui, de plus, peuvent apporter des réponses à des interrogations dans un tas de domaines.
        Là, je suis « faussement » bloqué, depuis quinze jours, et du fait de la pluie incessante, pour aller en forêt et continuer à faire mon bois de chauffage.
        De plus, au dehors, et lorsque je regarde par la fenêtre de notre chambre à coucher (située à l’arrière et côté nord..), le jardin ressemble presque (pas tout à fait..), à une piscine, en surface, et avec ces toutes petites retenues d’eau, en ondulations et bosses, de la terre..
        Un petit jardin potager (même si parfois..modeste..) et avec quelques arbres fruitiers (pas besoin d’avoir un verger ou grand verger..) est un vrai « must » en complément, comme en général, pour l’alimentation, les repas et desserts, et pas que pour les yeux.
        Je me permets..
        Pour compléter, je vous mets, ci-dessous, le lien de l’un de mes blogs..
        http://janus157.canalblog.com/
        Ecologie vraie et réelle..
        Bonne continuation pour vous (ne désespérez pas..), en parlant du jardin, et surtout pour la terre, décapage en surface, méthode dite en lasagnes,et pour la suite.
        Bonne fin de journée à vous, respectueusement..Denis.

        J'aime

      2. Re..
        Je ne savais pas pour votre précédent jardin..désolé.
        Aussi, soyez assuré que je ne doutes pas de vos capacités, ni même, surtout, de celles de votre mari, loin de là.
        Il faut toujours, du temps et de la persévérance, pour tout le monde, et dans tout.
        Pour les livres, c’est vrai que les éditions « Terre vivante » nous proposent des ouvrages forts intéressants et dans un tas de domaines. J’en ai d’ailleurs plusieurs déjà, depuis longtemps, comme celui pour faire ses propres produits ménagers, je veux dire..Je fabrique mes produits ménagers de Laetitia Royant.
        Il est bien évident que les livres restent des supports et des aides, mais, rien ne remplace la pratique et le vécu comme l’expérience.
        Bonne fin de journée encore à vous, respectueusement..Denis.

        J'aime

  3. Bonjour Estelle!
    Une jardinière/blogueuse en inactivité pour mauvais temps et terre…récalcitrante, se reconnait dans certains de ses billets!
    Faute de pouvoir énumérer ses plantations et ses semis, la jardinière sème des SMILES, plante des « clins d’ oeil », et bouture de façon exemplaire, pouces levés et petits nuages passagers!

    Par contre, HELP! je viens de changer de lunettes et je pensais voir correctement…mais je ne lis pas « Potager de Nicolas », j’ ai beau y aller mot par mot, il y a bien Olivier en place!
    Je n’ y comprends rien!

    Tu as déjà amorcé un grand virage avec ce déménagement, il ne faut y voir que du positif…
    et même sur ce que tu as vécu avant, dans ton travail! Tout n’ était certainement pas négatif!
    Et tu me dis…où est le positif là-dedans?
    Dans le fait que tout simplement, tu te sois sentie mieux, voire même « bien » en quittant ton job, et en déménageant. C’ est tordu ma déduction, mais le moins bien de sa vie d’ avant, perso ou professionnelle, permet d’ apprécier pleinement le « après »! Tout ce qui arrive ensuite, ne peut être que mieux!
    Et même…ta déception passagère de ne pouvoir venir à bout de ce « fichu coin potager de nom d’ une pipe de y en a marre », ne sera que du positif et des  » YES  » dans peu de temps!
    L’ idée de Jacqueline va dans ton sens, celui de consommer « responsable et plus économique »;
    on commence à voir germer ces petits groupes de voisins qui proposent, prêtent ou louent, outillages, services ou conseils…et si tu mettais ça en place? Tu pourrais aussi déposer une petite annonce dans les commerces du coin pour trouver 3 ou 4 étudiants de bonne volonté pour mettre à mal ton coin qui résiste, moyennant un petit billet à chacun, une tarte aux pommes, (pour la tarte, pardon! tu peux faire…aux poires, prunes…scoubidous par contre, moins bien!)

    Vu le temps de ce samedi ici, à décorner…boeufs et arches à rosiers, ça tangue sérieux, la pluie semble aussi arriver en dessert, je pense que je vais faire un tour chez ton Olivier et son potager!
    Des bises!
    Carole.

    J'aime

    1. J’ai corrigé… 😛
      Tout n’était pas négatif, mais je suis heureuse de ne plus subir ces sentiments et de pouvoir changer de chemin 🙂
      Pas d’étudiants… mon homme a résolu une partie de mon problème. Tu verras le prochain article 😉
      Quand on vent, je craaaaque ! C’est qu’il commence à me rendre nerveuse à force. Vivement que le calme revienne.
      Belle journée Carole, bises 🙂

      J'aime

  4. Ah zut, j’ai raté la coquille 😉 pas moyen d’aller sur wordpress, hier!
    Une motobineuse, c’est super pratique! Pierre en a acheté une d’occasion puisqu’on s’en servira peu. Elle fait du bon boulot! Tu as regardé sur le « bon coin »?
    On dirait que c’est le chouchou de ces dames, cet Olivier 😉
    Je vais aller voir sur Youtube, même si je n’ai pas de potager, j’aime bien les jardiniers philosophes, ce qui me rappelle que je n’ai toujours pas trouvé le film « Le potager de mon grand-père »…
    Bon week-end Estelle! Ici de nouveau vent fort et pluie, j’avance pas beaucoup au jardin, non plus!
    Bisous

    J'aime

    1. Je ne voulais pas l’acheter le motobineuse, je n’en ai besoin qu’une fois pour enlever la terre sur toutes mes parcelles, après fini, plus besoin. Bon, en tous cas, vous verrez mon prochain article. Lulu m’a aidé… 😉
      Le vent n’arrête pas de tout secouer ici. J’en ai marre, ça me rend un brin nerveuse à force.
      Bisous Nath

      J'aime

  5. Coucou Estelle
    Ton impatience est compréhensible !
    Ceci étant , ton déménagement t’a déjà fait changer de vie…Aller au travail et avoir envie de rentrer…Il faut se motiver en le faisant pour les enfants… Il vaut mieux être un robot et ne penser que chez soi à autre chose que le travail même s’il peut être intéressant.. Focalise toi sur ton potager, loue ton motoculteur en te disant que même si cela reste cher tu amortiras le prix grâce aux cultures qui vont en découler !
    Il va falloir que j’aille faire un tour pour acheter des livres comme le tien : inspirant !
    Courage…Tu vas y arriver …Cours louer ton motoculteur…
    Ou bien réfléchie à créer une association de voisins qui s’entraident et se prêtent des outils …Cela pourrait certainement plaire dans ton coin
    Bises

    J'aime

    1. J’ai travaillé comme un robot pendant plus de 20 ans, aujourd’hui je rêve d’une activité qui ait plus de sens 🙂
      J’allais craquer et aller louer cette motobineuse, mais mon homme est arrivé à la rescousse (comme à son habitude😍).
      Bises Jacqueline

      J'aime

      1. Re..
        Je m’excuse..
        Je reviens un court instant ici, pour ce que vous avez mis..
        Je vous comprend et peux vous comprendre pour..
        J’ai travaillé comme un robot pendant plus de 20 ans, aujourd’hui je rêve d’une activité qui ait plus de sens.
        Personnellement, j’ai travaillé durant 45 ans, et ce dès l’âge de 15 ans et jusqu’à..60 ans(j’en ai..66..à ce jour..).
        [j’ai également cotisé durant 43 ans et six mois..]
        Je suis parti, au sortir du collège, et après mon Brevet des Collèges (B.E.P.C.), travailler au..Luxembourg. Là, j’y ai côtoyé la très haute société (bourgeoise et monarchique..), comme haute société et..très riches. A cette époque, c’était le début, tout début, et avec les banques, par rapport à une situation actuelle (et pas que depuis la crise économique de février – mars 2008..due à cette crise financière venue des Etats-Unis,en août 2007, à cause de la banque Lehmann&Brother tout comme Goldman&Sachs..et l’affaire Madoff et des « Subprimes »..).
        Puis, j’ai progressé et avancé, pas à pas, tranquillement, pour occuper des postes divers durant 20 ans. Ensuite, j’ai été dans le domaine de l’informatique.. J’ai été en poste en informatique à Paris, entre 1990 et 1997. Puis, j’ai été en poste en informatique à Strasbourg(entre 1997 et fin 2003..), et pour arrêter, peu avant fin 2003, lorsque mon épouse avait contracté un cancer (cancer de l’endomètre..la périphérie de la matrice..) et où j’ai du arrêter. J’ai réussi à trouver un emploi(opportunité..par hasard..je précise..), dans une entreprise locale (pour être près d’elle, à ce moment là..), en sous-traitance, sur machines outils à commande numérique (un ordinateur pour la machine..en fonctionnement, et un ordinateur pour les programmes en usinage..). Nous travaillions en sous-traitance, pour des « cuisinistes », comme « Cuisinella » ou encore « Cuisines-Schmidt », et d’autres, mais également pour des dressings, armoires, lits et autres. Nous avons également fait (usinés..) et produit des planchers pour motrice de T.G.V. et également wagons de rames de T.G.V. .. (j’y ai travaillé durant dix ans, de 50 à..60 ans..)
        [ J’ai été « absent », façon de parler, durant plus de 30 ans, sur le plan professionnel, durant 320 jours sur..365 jours dans l’année !..]
        Mon épouse, peu après son opération (début novembre 2003..),a, par la suite, suivi des séances de radio-thérapie, chaque jour, durant un peu plus de trois mois et demi, et avec des déplacements, aller et retour en V.S.L. depuis notre localité vers Strasbourg (78-80 km..), et également de la curi-thérapie.
        Puis, elle a été suivi tous les mois, puis, tous les deux mois, ensuite tous les six mois, et enfin..une seule fois par an. Je tiens à vous rassurer de suite, elle est guérie, bel et bien..guérie.
        [ Je vous rassure, elle fait, cependant, ses « bilans », chaque année (par sécurité..), en tenant compte des indicateurs comme plaquettes..]
        Je ne me suis jamais plaint, car j’ai toujours aimé mon travail, sur le plan professionnel, en étant toujours exigeant, et avec moi-même, mais sans, toutefois, être esclave de mon travail, je précise..
        ( J’ai toujours pris mon travail comme un jeu, avec le sourire, dans la joie et la gaieté, même..en informatique..)
        Comme je l’ai déjà dit et mis pour un tas de gens, dans la vie, on a..deux choix, deux choix possibles.. Je m’explique: soit on concours pour l’argent, soit, on concoure pour la qualité de vie..
        Personnellement, je ne me plains pas, j’ai eu..les deux, sans toutefois..rouler sur l’or, si je puis dire..
        Aussi, à présent, comme depuis 35 ans (dans notre maison actuelle..), nous aspirons toujours à une vie simple (j’ai pas dit dépourvu et démuni, sans être réducteur..), mais emprunte de bonheur, et de ces petits moments et instants de bonheur, partagés, dans la vie de tous les jours, autour d’une tasse de café ou encore de thé, mais également de tous ces petits rien, qui nous émerveillent, comme avec la nature, si belle et grande nature, dans sa grande beauté et splendeur.
        (Pour être heureux, il faut toujours avoir un coeur d’enfant, et être émerveillé, chaque jour, par des petits riens..)
        J’ai toujours été, depuis ma plus tendre enfance, un éternel amoureux de la nature, et..de la forêt..
        Aussi, voilà pourquoi, ce nouveau projet, et second projet de vie, nous tiens tant à coeur, vous comprendrez.. J’aime la nature, la forêt (je fais mon bois de chauffage, moi-même, bois bûches de 50 cm et pour notre cheminée..), avoir un jardin potager, quelques arbres fruitiers, aller à la chasse (je vous préviens de suite, je ne suis ni..un assassin, ni..un « viandard », irrespectueux de la nature et des animaux, dans mes prélèvements modérés, en complément alimentaire sur l’année..). Je vais également à la pêche à la truite en rivière (mon autre contact avec la nature, sans chercher à remplir mon panier, ni encore moins..le congélateur, loin de là cette idée..). Je vais également à la cueillette des champignons comme baies sauvages, et je connais bien les plantes (dont médicinales..) que m’avais enseigné ma grand-mère maternelle, puis..ma maman.
        Voilà, j’en termine, et je m’en excuse auprès de vous..La vie, certes, n’est pas simple, ni facile, mais c’est à chacun de trouver sa voie et de faire son chemin..propre chemin de vie…
        Bon après-midi, comme fin de journée à vous, respectueusement..Denis.

        P.S.: je reviendrai, un peu plus tard, non pas pour jouer à l’apprenti sorcier, ni me croire au-dessus des autres, mais, pour vous apporter des informations, en complément, et fort utiles, concernant la terre et la nature du sol, chez vous et par chez vous, comme surtout dans les Landes, et une partie (côté sud..) de la Gironde..

        J'aime

      2. Bonjour Denis, je vous envie ces savoirs faire que ma génération a perdu : cueillette aux champignons, cueillette des herbes et autre baies comestibles… Quoique les possibilité de se former existent mais on a perdu le lien de transmission avec nos anciens. J’aurai aimé que ma grand-mère parte plus tard ou que je m’y intéresse plus tôt 😉

        J'aime

      3. Bonjour.
        Tout n’est pas perdu, dites-vous le bien, et croyez moi.
        Pour ce qui est des champignons, il suffit de vous renseigner auprès de votre propre famille sur place, car, je n’irai pas jusqu’à dire que les gens sont « casaniers », mais, pour ces formes de choses, ils sont plus cachotiers et surtout..renfermés..normal..
        Mon beau-frère, au Bassin d’Arcachon, trouve toujours (j’étais d’ailleurs avec lui et moi-même très surpris même, à ce sujet..) des champignons, girolles comme ceps, alors ?..
        Pour les baies, c’est pareil.
        J’allais d’ailleurs, moi-même, lorsque nous étions en vacances chez nos quatre petits-enfants à Biscarrosse-plage, à la cueillette de framboises sauvages et de mûres, car, là-bas, et sur place, sans avoir besoin de faire des kilomètres et des..kilomètres, il y a tout ce qu’il faut.
        C’est d’ailleurs pareil pour la petite localité où ils sont et habitent actuellement.
        Je pense que cela doit être pareil chez vous et sinon par chez vous.
        Pour les plantes, c’est plus délicat, je veux dire, surtout, pour les plantes médicinales..
        Mais, il existe un tas d’ateliers pour cela(pas n’importe lesquels, et pas d’arnaques à touristes ou faux écolos boboistes de villes..je rigole..), et sinon, toujours, ou comme toujours, le bouche à oreille, ou avec une approche plus douce auprès de personnes âgées du cru et qui connaissent réellement..
        Il y a de très bons apiculteurs locaux pour la miel, dont celui de la bourdaine que j’affectionne plus particulièrement. Il s’agit d’un miel exceptionnel et aux nombreuses vertus dont pour la santé.
        Pour la chasse, c’est pareil, je veux dire, pour ce qui est d’aller à la chasse ou encore de chasser, en respectant les animaux sauvages, espèces chassables, et avec un prélèvement modéré et à bon escient surtout, au regard du nombre, par espèce chassable et considérée comme telle.
        Maintenant, pour vous, il suffit de connaître des gens autour, pour vous procurer un cuissot de sanglier (plutôt jeune..24 à 40 kg vidé..la meilleure viande..) ou encore gigot, pareil, pour du chevreuil ou du cerf (là-aussi de préférence jeune..pour la qualité gustative de la viande et en suc..).
        Pour la pêche, il y a de quoi faire sur place( ce ne sont pas les rivières et ruisseaux qui manquent, ni truites..les Landes ont un réseau hydrographique très dense et exceptionnel..), pour vous..La Leyre (grande comme petite..) et en se renseignant, sinon, pareil que pour la viande de gibier, par personne interposée..sans plus.
        Voilà, pour mon complément, pour vous rassurer, et vous donner quelques tuyaux et pas « verreux »..ceux-là..
        La chasse, pour y revenir, un court instant, a toujours été pour moi, et considérée par moi, comme étant un prolongement, par rapport au vécu et à l’agriculture, et en même temps, un complément alimentaire, tout au long de l’année, par rapport à la viande de porc, de boeuf, etc..
        Il y a également, le gibier à plumes, bécasses, faisans, ou anatidés et palmipèdes comme les canards colvert et autre.. Cela permet de varier, non seulement les menus, tout au long de l’année (et avec les vrais légumes du jardin..), mais également de faire plaisir et surprendre des amis ou autres convives à table le weekend..voilà tout.
        Il faut savoir que la viande de gibier sauvage (j’ai pas dit..d’élevage..loin de là, ou encore d’enclos, comme en Sologne..pire..)est l’une des meilleures et la seule avec laquelle vous n’attraperez pas et vous n’aurez pas de..cholestérol..sachez le.
        Bon appétit (nous allons passer à table..), bonne fin de journée, respectueusement..Denis.

        P.S.: je ne suis pas prétentieux, mais je sais de quoi je parle..

        J'aime

      4. En tous cas avec ce qu’il se passe ces derniers temps, j’ai une envie d’autonomie et d’aller de moins en moins remplir un caddy plein de bouffe industrielle et de plastiques en tous genre :/
        Belle journée Denis

        J'aime

      5. Bonjour.
        Pour ce que vous m’avez mis et dit, je veux dire, en parlant de..
        En tous cas avec ce qu’il se passe ces derniers temps, j’ai une envie d’autonomie et d’aller de moins en moins remplir un caddy plein de bouffe industrielle et de plastiques en tous genre
        Je vous comprend et vous approuve entièrement à ce sujet.
        Bon après-midi comme fin d’après-midi et de journée, respectueusement..Denis.

        J'aime

  6. T’as écris le potager de Nicolas lol
    Je connais sur Youtube, j’aime beaucoup ses vidéos.
    Je suis un peu frustrée car chez moi le jardin potager c’est 2 pauvres carrés…
    Je réfléchis de plus en plus à faire quelque chose dans le bois, mais la va y’avoir du boulot…
    Ce n’est pas du tout du tout de la terre faite pour un potager, mais je me dis qu’en préparant des bacs de permacultures, au bout de 2 ou 3 ans ce sera éventuellement cultivable… Qui ne tente rien…
    J’ai du bois pourri à gogo, des branches, je peux avoir de la tonte de pelouse, feuilles mortes…
    Un jour peut-être lol
    Bonne lecture! 😀

    J'aime

    1. Oh là là, je suis grave !!🙄 Je connais même pas de Nicolas 😉
      Tu devrais le tenter ce potager. J’ai fais la même chose quand on a coupé le grand sapin dans mon ancien jardin. Du bois mort, des branches, de la terre, du fumier, du paillis de feuilles et paille, des déchets de cuisine. Et j’ai eu plein de légumes l’été dernier. Moi je dis, ça se tente !👍
      La satisfaction est tellement forte avec un potager.
      Bisous Cindy

      J'aime

  7. Moi aussi j adore voir les vidéo de ce jardinier qui s émerveille en voyant par exemple toutes les pommes de terre que la nature lui offre dans son jardin. Il a toujours le sourire et tire une grande énergie du travail de la terre. Il nous la transmet. Je vais rechercher son livre

    J'aime

  8. J’adore ce livre. Acheté il y a 10j ; c’est sophie du blog « lespetitspiou » qui me l’a fait connaître et je ne suis pas du tout déçue !! Il fait parti de mes livres de chevet du moment…pas encore fini de le dévorer…j’y vais par chapitre, je prends des notes. J’aime beaucoup l’écriture de ce livre, cette façon de voir le monde du potager…des conseils mais pas que…on sent que ce jardinier est un passionné. Ce bouquin est vraiment une pépite !! Je valide 👍

    J'aime

    1. Merci Silvi 😀
      En même temps, difficile de passer devant cette actualité. C’est un coup de coeur pour tous.
      Moi aussi j’adore sa façon de voir le monde et le potager 🙂

      J'aime

  9. pour ton herbe, c’est très compliqué en effet (l’herbe du gazon, en fait, est un mélange de graminées, donc beaucoup de racines denses..) Quand nous avons fait le potager rond, nous avons mis des cartons sur l’herbe pendant plusieurs mois avant de venir à bout des racines du gazon, et mon mari a passé plusieurs fois la motobineuse(dommage nous habitons trop loin, je te l’aurais prêtée avec joie), et à chaque fois, j’ai enlevé à la main les racines qui restaient, un gros travail.. je souhaite que chez toi, ça aille plus vite et plus facilement.
    As tu reçu avec la dernière revue de Terre vivante la liste de leurs livres? il y en a tellement, et tant que je voudrais lire! je vais me procurer celui d’Olivier ;-P, et te dirai ce que j’en pense.
    Passe un bon WE, ne te morfonds pas trop, les beaux jours reviendront!
    grosses bises

    J'aime

    1. J’ai posé des cartons sur une partie, mais je ne peux attendre pour toutes, il faut du temps.
      Lulu est venu à mon secours ce week-end 🙂
      Terre Vivante possède une sacrée bonne collection d’ouvrages. Et de bonne qualité. J’en ai beaucoup maintenant.
      Hâte que les beaux jours reviennent oui parce que là ce vent va me rendre chèvre 😛
      Bisous Cath

      J'aime

  10. Bonjour Estelle,
    Et si vous utilisiez une fourche bêche écologique ?
    Ainsi vous pourriez préparer votre potager à votre rythme en étirant les racines des mauvaises herbes plutôt qu’en les coupant comme le ferait une motobêche.
    Je suis addict de celle à 2 manches, de marque Ducoterre je crois. Et c’est bien moins physique et douloureux à utiliser qu’une bêche classique.
    Bien que loueur de matériel de métier (!), je préfère pratiquer le « slow jardin » dans le respect des autres êtres vivants. Nous avons d’ailleurs supprimer la motobêche de notre grille tarifaire. Et je conseille régulièrement aux clients d’investir dans une fourche bêche écologique. Bonne pour le jardin et bonne pour la santé !
    Belle suite d’aménagement de votre jardin !

    J'aime

    1. Bonjour Mathilde, j’ai une fourche bêche écologique, ou une grelinette comme on l’appelle aussi. Seulement elle est très difficile à enfoncer dans mon sol. Ce sera justement l’un des sujets de mon prochain article. Le sable est si dense par endroit que je ne peux même pas l’enfoncer, alors qu’à enlever le gazon, c’est impossible.
      Je ne suis pas pour utiliser le motoculteur chaque année non plus. Je tiens à préserver la vie de mon sol. Seulement là j’aurai aimé en avoir un pour l’utiliser juste une fois, histoire d’enlever l’herbe. Mais mon mari est venu à mon secours. Il y est allé à la bêche. C’est long est difficile mais ça avance.
      Belle journée Mathilde 🙂

      J'aime

  11. coucou Estelle
    Ahh comme ça tu connais Olivier (pas Nicolas rires), je le suis sur son youtube depuis un peu plus d’un an maintenant et ce qui me plait chez lui c’est sa simplicité, la façon qu’il a d’aborder son jardin, son potager, sa vie, je le trouve touchant dans la gestion qu’il a de la protection de la nature, si l’on pouvait avoir quelqu’un comme lui qui porte la voix des attentifs à l’environnement plutôt qu’une Greta devenue l’objet manipulé par ses parents ça aurait sans doute plus d’impact
    Je te rejoins, c’est une lecture intéressante que la gestion d’un potager et Olivier aborde tous les aspects avec beaucoup de naturel et d’implication, une belle âme c’est sur
    Pour tes herbes c’est la plaie, j’ai le même problème ici et je ne sais pas comment en venir à bout
    Passe un beau week-end
    des bisous

    J'aime

    1. Il y en a des tas des Olivier autour de nous. A nous de les écouter, prendre l’exemple et créer le monde que l’on souhaite. Je n’écoute plus ni la radio, ni la télé, je ne sais donc pas qui est la personne dont tu parles. Certains diront que ce n’est pas bien de ne pas être informés, moi je trouve ça plutôt salvateur de ne plus être influencée par ce monde qui tourne à l’envers. Et franchement je m’en porte très bien 🙂
      Belle journée Chris, bises

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s